ACCUEIL / Non classé / Interview de Jean-Frédéric Geolier, directeur de Mille et un repas

Interview de Jean-Frédéric Geolier, directeur de Mille et un repas

Jean-Frédéric Geolier est directeur de l’entreprise lyonnaise de gastronomie collective « Mille et un repas » qui livre des milliers de repas principalement dans les cantines scolaires mais aussi dans des restaurants d’entreprises.

Comment avez-vous connu Pain et Partage ?

J’ai connu Pain et Partage lorsque je suis allé voir le directeur de la fondation Apprentis d’Auteuil à Marseille. La boulangerie solidaire étant au rez-de-chaussée, je me suis arrêté pour découvrir l’équipe, les locaux et les équipements.

En discutant avec Louis Lagabbe et les co-gérants Samuel Mougin et Benjamin Borel, j’étais convaincu que le projet avait du sens et qu’un partenariat avec nos deux structures serait pertinent.

Pourquoi vous approvisionnez-vous auprès de Pain et Partage Lyon ?

Mille et un repas s’approvisionne auprès de Pain et Partage Lyon car le pain est bon ! Si c’était le contraire, nous n’aurions pas engagé un tel contrat. Même si le projet est social et solidaire, la qualité est primordiale.

De plus, le pain est biologique et « Mille et un repas » s’efforce de proposer une alimentation de qualité qui garantit des produits sans pesticides, sans engrais chimiques, ni OGM.

Enfin, je suis très sensible aux initiatives solidaires aidant les hommes à sortir de leurs fragilités. A partir du moment où je reconnais une aide aux plus fragiles, je vais favoriser une richesse économique.

Quelles sont pour vous les plus-values d’un pain bio, solidaire et local ?

Si Pain et Partage Lyon n’existait pas, notre structure s’engagerait avec des boulangeries artisanales ou industrielles. Seulement à choisir, nous préférons travailler avec des structures qui contribuent aussi à créer de la richesse humaine et à rendre solidaire l’ensemble des parties prenantes de la filière blé/farine/pain.

Comment la démarche est-elle perçue par les convives ?

Lors d’une rencontre avec plus d’un millier d’élèves en Haute-Savoie, j’entends une phrase de Sœur Emmanuelle qui nous demande de ne pas gaspiller le pain : « Mangez tout ce que vous voulez, mais ne gaspillez pas. Ne gâchez pas le pain qui fait vivre. »

Ces mots ont résonné dans ma tête et j’ai décidé de relayer le message dans mes propres restaurants. Aujourd’hui, nous travaillons sur un concept « Zéro Gaspi » afin de lutter contre le gaspillage alimentaire et pour que ça marche,  il faut que la nourriture soit bonne.

Nos convives consomment donc le pain avec beaucoup de plaisir et ne le gaspillent pas. Votre démarche s’inscrit dans notre volonté de rendre l’enfant à devenir un être responsable et autonome.

Check Also

Conversation avec Djamel, salarié en insertion de Pain et Partage Lyon

Peux-tu nous parler de ton parcours et de ta rencontre avec Pain et Partage Lyon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *